Regroupement national
des conseils régionaux de l'environnement
du Québec

Réalisation du Plan directeur de Transition énergétique Québec

Le RNCREQ a déposé des avis et commentaires déposés à Transition énergétique Québec dans le cadre des consultations entourant la réalisation du Plan directeur de Transition énergétique Québec

 

Le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec (RNCREQ) a accueilli avecenthousiasme la nouvelle politique énergétique 2030 du gouvernement du Québec. Cette politique propose une vision rassembleuse et mobilisatrice du développement du Québec et permettra de poursuivre notreengagement à réduire de 80 % nos émissions de GES d’ici 2050. À plus court terme, elle initiera un ensemblede démarches et de projets pour contribuer à atteindre l’objectif de baisse de 37,5 % des émissions de GESdu Québec par rapport à 1990 d’ici 2030.

La nouvelle politique est en rupture avec celles qui l’ont précédée, notamment pour la place qu’on accorde enfin aux enjeux de consommation d’énergie. En plaçant le consommateur au cœur des recommandations et en ciblant des objectifs tels que de privilégier une économie faible en carbone, de mettre en valeur de façon optimale nos ressources énergétiques, de favoriser une consommation responsable, de tirer pleinement partidu potentiel de l’efficacité énergétique et de stimuler la chaîne de l’innovation technologique et sociale, laPolitique énergétique est en quelque sorte un projet de société.

Le RNCREQ souligne également la prise en compte des enjeux stratégiques de transport et d’aménagementdu territoire, lesquels conditionnent pour beaucoup le portrait énergétique québécois.

Le RNCREQ a émis des recommandations dans le cadre des consultations entourant la réalisation du Plan directeur de Transition énergétique Québec

Recommandation 1

Afin de répondre à l’orientation de mettre en place avec succès une gouvernance intégrée de la transitionénergétique, le RNCREQ est d’avis que l’ensemble des ministères et organismes s’approprient et s’arrimentau plan directeur de TEQ et orientent de façon cohérente et complémentaire leurs propres actions.

Recommandation 2

Toujours dans un souci de cohérence, le RNCREQ est d’avis que TEQ puisse formuler des recommandations etcommentaires sur les actions entreprises par les autres ministères et organismes si celles-ci sont susceptiblesd’avoir un impact quant aux cibles fixées dans le Plan d’action 2017-2020.

Recommandation 3

Le RNCREQ est d’avis que le plan directeur doit favoriser le décloisonnement des mesures et encourager etsoutenir la mise en œuvre concertée entre les ministères et organismes associés à chacune des thématiques. Le succès de la mise en œuvre du plan directeur passe par la transversalité de son application par tous les ministères et le suivi y étant rattaché.

Recommandation 4

Le RNCREQ est d’avis que l’élaboration et la mise en œuvre du Plan directeur de TEQ interpellent également les municipalités, les MRC, les communautés métropolitaines ainsi que les commissions scolaires, et donc que les objectifs du plan soient partagés et intégrés aux grandes orientations concernant le développement des territoires et que les municipalités, les MRC, les communautés métropolitaines et que les commissions scolaires soient mobilisées dans la mise en œuvre du Plan directeur.

Recommandation 5

Toujours dans un souci de cohérence, le RNCREQ est d’avis que TEQ puisse formuler des recommandations etcommentaires sur les actions entreprises par les municipalités, les MRC, les communautés métropolitaines ainsi que les commissions scolaires si celles-ci sont susceptibles d’avoir un impact quant aux cibles fixées dans le Plan d’action 2017-2020.

Recommandation 6

Le RNCREQ est d’avis que le niveau de mobilisation des municipalités, des MRC, des communautés métropolitaines ainsi que des commissions scolaires sera fortement lié à l’efficacité de la communication duPlan directeur de TEQ vers ces instances et de la simplicité/voire de l’accessibilité des programmes d’aide ou d’accompagnement disponibles pour eux, et que TEQ doit agir en conséquence.

Recommandation 7

Le RNCREQ est d’avis que TEQ doit prévoir et allouer des ressources pour la mise en œuvre d’effortssoutenus en matière de sensibilisation et de mobilisation de la société civile.

Recommandation 8

Le RNCREQ est d’avis que le Plan directeur de TEQ doit également soutenir des mesures de réduction de laconsommation d’énergie électrique afin de permettre qu’une plus grande part de la capacité du réseau serve à substituer de l’énergie provenant des hydrocarbures.

Recommandation 9

Le RNCREQ est d’avis que le Plan directeur de TEQ doit tenir compte des modifications à venir du code du bâtiment fédéral et doit appuyer la modernisation du code du bâtiment du Québec dans une perspectived’efficacité et de performance énergétiques.

Recommandation 10

Le RNCREQ est d’avis que la priorité en matière de mobilité soit accordée au déploiement du transportcollectif et collaboratif à l’échelle de l’ensemble des régions du Québec, et non seulement dans les grandesrégions de Montréal et de Québec.

Recommandation 11

Le RNCREQ est d’avis que le Plan directeur de TEQ doit appuyer les initiatives d’économie du partage quicontribuent notamment à accélérer la pénétration des véhicules à très faibles émissions de GES sur le marché.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*