Regroupement national
des conseils régionaux de l'environnement
du Québec

Quelles sont les perspectives d’avenir de l’économie circulaire au Québec ?

edito-quelles-sont-les-perspectives-davenir-de-leconomie-circulaire-au-quebec

Par Maude Saint-Onge et Nolwenn Beaumont, respectivement animatrice en symbiose industrielle et conseillère en écono- mie circulaire au CRE de l’Outaouais (CREDDO)

 

Depuis plusieurs années, des initiatives d’économie circulaire voient le jour dans de multiples régions du Québec.

Des projets inspirants sont mis en place et des réseaux de partenaires s’agrandissent. Des synergies régionales rassemblent les organisations d’un territoire et le principe d’écoconception est intégré aux procédés afin de réduire leur impact environnemental. La sphère politique est également engagée et des discussions interministérielles sont en cours. Bref, la mobilisation des acteurs se concrétise à tous les niveaux.

Initié par le consensus qu’il y a nécessité d’agir et de mettre en commun nos connaissances, expertises et outils développés, un rassemblement majeur a eu lieu le 5 décembre dernier au Palais des congrès de Montréal : les premières Assises québécoises de l’économie circulaire.

Le succès de cet évènement est évident, en témoignent les quelques 400 billets disponiblesqui n’ont pas suffi à satisfaire la demande. La forte participation du secteur privé a démontré l’engouement pour l’intégration de l’économie circulaire aux pratiques d’affaires. Ces Assises ont permis de rassembler, d’échanger, de motiver et de développer des partenariats.

Il est nécessaire de sensibiliser et d’encourager les acteurs de nos régions à intégrer l’économie circulaire à leurs activités.

Pour ce faire, certains moyens d’actions ont été abordés lors des Assises :

  • Œuvrer pour un changement du cadre réglementaire des principes d’économie circulaire afin que leur mise en place par les organisations soit facilitée et constitue un avantage économique (écofiscalité, augmentation de la taxe à l’enfouissement, subventions pour le développement de projets, sont autant de mesures concrètes que les différents paliers gouvernementaux doivent soutenir);
  • Assurer à l’échelle locale une transition vers ce modèle économique, par la présence d’animateurs en région(indispensables pour accompagner les organisations et impliquer les partenaires économiques);
  • Promouvoir les bonnes actions déjà en place sur nos territoires afin d’encourager la croissance de ce modèle;
  • Établir une ligne directrice commune et faciliter la communication entre les acteurs du milieu. Pour répondre à cette nécessité, l’Institut EDDEC a profité des Assises pour présenter sa nouvelle plateforme d’échange, Québec Circulaire.

Lors de la séance plénière de clôture, la question de la mobilisation était au cœur du débat.

Conférenciers et participants ont conclu que, pour assurer le déploiement d’une économie circulaire à l’échelle provinciale, il faut combiner l’audace et l’innovation avec des mesures règlementaires favorables.

La réussite passe par une convergence des décisions politiques et un soutien dans la mise en œuvre sur le terrain. Les conseils régionaux de l’environnement ont donc un rôle majeur à jouer dans cette transition !