Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Le gouvernement semble s’engager dans la bonne voie

Le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement (RNCREQ) se réjouit d’apprendre que le gouvernement annoncera sous peu qu’il procède enfin à la modernisation du système de consigne publique. Une des mesures dévoilées par Denis Lessard dans La Presse de ce matin, l’augmentation du coût de la consigne, est une très bonne nouvelle car il n’y a pas eu d’indexation depuis 30 ans. Le RNCREQ se réserve une réaction plus approfondie sur les autres mesures probables après l’annonce officielle.

Depuis de nombreuses années, le RNCREQ milite pour la révision de la consignation publique, un système qui a fait ses preuves pour assurer une meilleure qualité et une plus grande quantité de matières recyclables ou réutilisables récupérée. À l’instar de Pro-consigne Québec, le Regroupement prône l’augmentation du montant de consignation – 0,05 $ depuis 1984 – et l’élargissement de la consigne à tous les contenants. En avril 2015, il avait manifesté son appui au ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, dans sa détermination à aller de l’avant pour améliorer le système.

« Nous sommes contents d’apprendre que le gouvernement est décidé à moderniser la consigne, a  déclaré Coralie Deny, responsable du comité matières résiduelles du RNCREQ et directrice du CREMontréal. Mais beaucoup de questions demeurent toutefois en suspens sur les choix du gouvernement
évoqués dans l’article. »

Le RNCREQ attend donc impatiemment l’annonce gouvernementale et le document officiel faisant état des mesures proposées, qu’il commentera alors.

– 30 –

Renseignements
Isabelle Poyau
514 861-7022 poste 25
isabelle.poyau@rncreq.org