Le RNCREQ s’adresse aux leaders des principaux partis politiques fédéraux dans le cadre de la campagne électorale. « La majorité des Canadiennes et Canadiens sont d’avis que le gouvernement fédéral manque de leadership sur la question des changements climatiques, rappelle Philippe Bourke dans la lettre. Voilà une occasion à saisir pour vous. À la veille de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques qui se tiendra à Paris à la fin de l’automne, faites-vous le porte-parole de la majorité des électeurs et électrices en assumant un leadership fort en matière de lutte contre les changements climatiques. »

Lire la lettre dans La Presse +