Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Des groupes environnementaux et citoyens demandent un BAPE sur le projet d’oléoduc Énergie Est de TransCanada et invitent Québec à se doter d’un pouvoir d’autorisation

D’importants groupes environnementaux et citoyens, dont le RNCREQ, ont envoyé aujourd’hui une lettre au ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour lui demander de mandater le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) pour qu’il étudie spécifiquement le projet de pipeline Énergie Est de TransCanada et que le Québec se dote d’un pouvoir d’autorisation de ce projet.

>>> Lire la lettre

– 30 –

Renseignements
Steven Guilbeault, Équiterre, 514-792-5222
Patrick Bonin, Greenpeace Canada, 514-594-1221
Karel Mayrand, Fondation David Suzuki, 514-998-5458
Martin Poirier et Stéphane Poirier, NON à une marée noire dans le St-Laurent, 418-723-
4958
Floris Ensink, Sierra Club Québec, 514-686-3709
Marie-Claude Lemieux, Fonds mondial pour la nature, 514-260-6233
Jérôme Normand, ENvironnement JEUnesse, 514-577-3016
Katherine Massam, Les Citoyens au Courant, 514-619-7635
André Bélisle, AQLPA, 418-209-8756
Christian Simard, Nature Québec, 418-928-1150
Philippe Bourke, RNCREQ, 514-791-7022
Jean Léger, Coalition vigilance oléoducs, 450-258-4249
Jacques Tétreault, Regroupement Vigilance Hydrocarbures Québec (nouveau nom du
RIGSVSL), 450-793-4285