Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Un geste responsable et conséquent

Le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement (RNCREQ) et le Conseil régional de l’environnement Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine (CREGIM) se réjouissent de l’annonce faite aujourd’hui par le ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, de confier au BAPE le mandat d’étudier les effets liés à l’exploration et à l’exploitation de pétrole et de gaz aux Îles-de-laMadeleine. Le gouvernement du Québec fait un choix responsable qui va permettre de consulter la population madelinote et qui pourra inspirer une réflexion plus globale sur les choix énergétiques pour le Québec.

Alors que pour certains le développement des hydrocarbures favoriserait l’autonomie énergétique du Québec et aurait un effet positif sur la balance commerciale, en plus de constituer une source d’enrichissement collectif, le RNCREQ considère que cela reste encore à démontrer.

En outre, l’exploitation de ces filières comporte de nombreux risques pour l’environnement, entraîne une augmentation locale des émissions de GES, sans compter les impacts sur les autres activités économiques de la région (tourisme, pêche, etc.).

Pour Caroline Duschesne, directrice générale du CREGIM

« il est important de spécifier que la nappe phréatique constitue l’unique source d’eau potable des Îles-de-la-Madeleine. Il paraît donc indispensable de procéder à une analyse approfondie des risques de contamination qui pourraient résulter des activités gazières et pétrolières avant d’en permettre le développement. L’annonce du Ministre Blanchet va dans ce sens et c’est une bonne nouvelle. »

Par ailleurs, les travaux du BAPE seront une occasion unique pour les Madelinots de réfléchir de manière intégrée et à long terme sur la meilleure façon de répondre à leurs besoins énergétiques dans une perspective de développement durable et d’équité intergénérationnelle.

« Le caractère insulaire du territoire des Îles-de-laMadeleine offre une belle opportunité d’imaginer une approche énergétique exemplaire, qui pourra être une source d’inspiration pour la future stratégie énergétique du gouvernement »

déclare Philippe Bourke, directeur général du Regroupement des CRE.

– 30 –

Renseignements
Alice de Swarte, responsable des communications
514 861-7022 poste 24
alice.deswarte@rncreq.org