Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Le RNCREQ réclame une commission d’examen

Le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec (RNCREQ) manifeste son soutien à la Coalition Saint-Laurent et demande une véritable commission d’examen portant sur l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures extracôtiers dans l’ensemble du golfe du Saint-Laurent.

En effet, le RNCREQ estime que les activités de consultation récemment menées par l’Office Canada Terre-Neuve et Labrador des hydrocarbures extracôtiers (l’Office) pour la seule partie terre-neuvienne du golfe ne sont absolument pas à la hauteur de ce que nécessite un projet aussi important.

La Coalition Saint-Laurent, ainsi que des représentants des Conseils régionaux de l’environnement Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine et Côte-Nord qui ont participé aux consultations, ont déploré le manque de rigueur des consultations. Le délai entre la transmission des avis de consultation et la tenue des séances était trop court, la liste d’invitation était incomplète, aucun document de consultation n’a été soumis au préalable, les représentants de l’Office n’étaient pas toujours capables de se faire comprendre en français.

« Il n’est pas possible de prendre une décision responsable en matière de développement d’énergie  sans un processus d’évaluation et de consultation rigoureux »

constate Philippe Bourke, directeur général du RNCREQ.

Le golfe du Saint-Laurent est un écosystème d’une richesse et d’une complexité exceptionnelle dont dépendent de très nombreuses communautés côtières. Le développement potentiel des hydrocarbures présente de nombreux risques qui pourraient affecter non seulement la vie de ces communautés et la qualité de cet environnement fragile, mais aussi les autres activités économiques qui s’y déroulent (pêche, tourisme, navigation, etc.).

Un moratoire et une commission d’examen couvrant l’ensemble du territoire du golfe et permettant la consultation approfondie des communautés des cinq provinces bordant ce dernier est la seule façon de mesurer sérieusement les implications d’éventuelles activités d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures extracôtiers.

– 30 –

Renseignements
Alice de Swarte, responsable des communications
514 861-7022 poste 24
alice.deswarte@rncreq.org