Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Réaction du RNCREQ au rapport du groupe de réflexion

 « Un rapport visionnaire qui envoie un signal clair aux Québécoises et aux Québécois : les risques pour la santé et l’environnement sont bien réels et justifient des actions concrètes ».

C’est en ces mots qu’a réagi aujourd’hui, M. Marc Turgeon, président du Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec (RNCREQ), au dépôt du rapport du groupe de réflexion sur les pesticides en milieu urbain.

« Prenant appui sur le principe de précaution, il faut plus que jamais adopter une stratégie globale pour éliminer l’usage des pesticides, particulièrement lorsqu’ils sont utilisés à des fins esthétiques ».

Le RNCREQ se dit satisfait du rapport qui reprend l’ensemble des recommandations qu’il a lui-même formulées dans son mémoire lors de la consultation publique de janvier dernier. Le rapport recommande en effet des mesures pour limiter l’usage des pesticides, pour favoriser la recherche sur les risques et les alternatives, pour corriger les lacunes au niveau de l’homologation des produits, pour limiter l’accès aux pesticides dans les commerces, pour exiger la formation des vendeurs et utilisateurs et surtout pour accroître l’information et la sensibilisation du public à l’égard des risques pour la santé et l’environnement liés à l’utilisation des pesticides.

Le RNCREQ les invite donc à s’inspirer du rapport du groupe de réflexion sur les pesticides pour prendre des mesures immédiates afin d’amorcer le virage sans pesticides

– 30 –

Renseignements

Marc Turgeon, président ex-officio du RNCREQ Tél: 819-643-9807

Philippe Bourke, directeur général du RNCREQ Tél: 1-800-667-6204