Protection des milieux naturels

Beaucoup d’efforts de négociation, d’éducation et de compromis sont nécessaires pour obtenir le statut de protection d’un territoire. Les conseils régionaux de l'environnement (CRE) peuvent témoigner de cette réalité puisqu’ils mesurent régulièrement dans leur région à quel point les projets d’aires protégées se frottent à de nombreuses résistances (contraintes liées aux conflits d’usage, changements de culture, priorités de développement, entre autres).

Pour le RNCREQ, la mise en place des aires protégées est un passage obligé pour assurer le maintien de la biodiversité pour les générations futures. Celle-ci doit se faire en tenant compte des lacunes dans la représentativité des écosystèmes, des différentes menaces qui pèsent sur la biodiversité et de l’importance de protéger les territoires essentiels au rétablissement d’espèces sensibles telles que le caribou forestier. Une attention particulière doit être portée aux aires marines, mais aussi aux territoires situés dans le sud du Québec, là où les contraintes sont encore plus grandes, certes, mais là où la biodiversité est aussi plus riche.

Pour plus de détails sur nos positions, consulter notre plateforme sur les Milieux humides.

 

Responsable du comité Aires protégées

Isabelle Bonsant, directrice du CRE Centre-du-Québec — info@crecq.qc.ca

 

Interventions

Mai 2017. Le RNCREQ a déposé à la Commission des transports et de l’environnement son mémoire sur le Projet de loi n° 132 - Loi concernant la conservation des milieux humides et hydriques. Le RNCREQ est heureux de voir le gouvernement du Québec partager l’objectif de zéro perte nette de milieux humides et hydriques (MHH), intégrer un facteur de rareté selon la zone géographique dans les mesures de compensation et apporter des modifications à plusieurs lois. Lire le mémoire

Mars 2017. Le RNCREQ soutient « SOS mont Hereford », une campagne nationale pour la protection de l’intégrité du milieu protégé de la forêt Hereford dans les Cantons de l’Est, lancé par le CRE Estrie, Nature Québec, Corridor appalachien et le Réseau de milieux naturels protégés, SOS mont Hereford demande au gouvernement d’obliger Hydro-Québec à respecter le plus important legs testamentaire de conservation en terre privée de l’histoire au Québec, le massif du mont Hereford, dans le cadre du projet de ligne de transmission Northern Pass vers le New Hampshire. Signer la pétition

Février 2017. Plus d'une quinzaine de députés et d'organisations ont écrit au Premier Ministre Justin Trudeau pour lui demander d’intervenir afin d’empêcher que la construction des aérodromes à Mascouche-Terrebonne et à Saint-Cuthbert, au Québec, ne portent atteinte à l’environnement. Les signataires croient que le gouvernement fédéral doit respecter l’avis des décideurs locaux et entamer dès que possible un dialogue constructif avec le gouvernement du Québec afin de ne pas affecter l’environnement ainsi que les décisions locales d'urbanisme et d'occupation du territoire.
Lire la lettre ouverte

Mars 2015. Plus de 50 organismes canadiens, dont le RNCREQ, ont adressé une lettre au ministre fédéral des Pêches et Océans pour lui demander de rétablir et améliorer la protection des écosystèmes aquatiques. Un premier pas nécessaire pour redresser le démantèlement dévastateur du dernier gouvernement pour le pays ayant le plus long littoral et parmi les plus importantes ressources d’eau douce au monde.
Lire la lettre en français.

Mars 2014. Présentation du mémoire dans le cadre des consultations particulières et auditions publiques sur le projet de loi n° 32, Loi modifiant la Loi concernant des mesures de compensation pour la réalisation de projets affectant un milieu humide ou hydrique afin d’en prolonger l’application.
Lire le mémoire.

Juillet 2013. Réaction à  l’annonce d’imposer le respect des cotes de crues à plusieurs municipalités de la région métropolitaine de Montréal : le RNCREQ félicite le gouvernement pour leur vision, leur sens des responsabilités et leur respect de la capacité de support des écosystèmes. 
Lire le communiqué.

Août 2012. Appui à la Coalition Saint-Laurent dans sa proposition d'amendement à la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale 2012 : le RNCREQ profite de l'occasion pour réitérer ses inquiétudes quant aux impacts de la Loi C-38 sur l'environnement.
Lire la lettre à l'Agence canadienne sur l'évaluation environnementale.

Juin 2012. Réaction à l'implantation d’un sentier cyclable et pédestre dans la région du Grand Montréal : un premier geste concret dans l’implantation de la trame verte et bleue.
Lire le communiqué.

Juin 2012. Le RNCREQ appuie le projet de parc national d’Opémican dans un communiqué qu'il transmet au bureau des audiences publiques.
Lire le communiqué

Mai 2012. Le RNCREQ dépose son court mémoire à la Commission des Transports et de l'Environnement sur le projet de loi 71, loi concernant des mesures de compensation pour la réalisation de projets affectant un milieu humide ou hydrique. En audition, le RNCREQ recommande notamment que le gouvernement du Québec s’engage à réaliser, dans les plus brefs délais, une réforme en profondeur du régime de protection des milieux humides.
Lire le mémoire

Octobre 2010. La Table d’échanges sur les aires protégées, dont le RNCREQ est membre, a transmis une lettre à M. Pierre Arcand, ministre du MDDEP. Celle-ci lui demandant d’adopter les orientations pour atteindre 12 % d'aires protégées d'ici 2015 a été signée par dix membres.
Lire la lettre

Décembre 2009. Suite à l'annonce du gouvernement d'aller de l'avant avec le projet de Parc national du Lac-Témiscouata, le RNCREQ diffuse un communiqué soulignant l'importance de persévérer dans la protection de la biodiversité et en profite par ailleurs pour saluer la décision gouvernementale.
Lire le communiqué

Mars 2009. Réagissant par communiqué à l’importante annonce concernant les aires protégées, le RNCREQ s’est dit fort heureux qu’ait été franchie cette étape symbolique fondamentale.

Janvier 2008. Le RNCREQ envoie un communiqué dans lequel il prend position dans le débat entourant l'accessibilité des parcs nationaux aux motoneiges et refuse qu'un accès privilégié leur soit octroyé.
Lire le communiqué

 

Retour à la liste