Agriculture et biodiversité

Pour le RNCREQ, la pratique des activités agricoles doit se faire conditionnellement à ce que soit assuré la préservation de la terre, de l’eau et la diversité des ressources végétales et animales.

La notion de capacité de soutien de l’environnement, c’est-à-dire l’ensemble des pressions que peuvent tolérer les écosystèmes, ainsi que les services et les ressources que les écosystèmes sont aptes à fournir sans que leur équilibre écologique en soit affecté, prend tout son sens lorsqu’il est question d’agriculture.

Pour assurer le développement durable de l’agriculture, le Québec doit veiller au maintien de la biodiversité, des fonctions écologiques et de la productivité des ressources, permettre au sol de se régénérer naturellement tout en limitant son érosion par des techniques appropriées, maintenir la qualité des eaux souterraines et de surface, favoriser les cultures qui s’intègrent adéquatement à l’écosystème local, répartir équitablement les avantages socio-économiques et encourager la participation des communautés concernées.

 

Responsable du comité Agriculture :

Vicky Violette, directrice générale du CRE Lanaudière
vicky.violette@crelanaudiere.ca

Responsable du comité Biodiversité :

Andréanne Paris, directrice générale du CRE Montérégie
andreanne.paris@crem.qc.ca

 

Actions et interventions

Septembre 2016. Dans le cadre des consultations sur la Stratégie sur les pesticides 2015-2018, le RNCREQ dépose un avis et fait quatre recommadations . Lire l'avis

Juin 2016. Suite à la publication du rapport du commissaire au développement durable, le RNCREQ réagit face à l’urgence de l’enjeu de l’impact des pesticides en milieu agricole. Considérant l’ampleur de la situation, le RNCREQ croit qu’un plan d’action visant à mieux soutenir les agriculteurs doit nécessairement être mis en place. Lire le communiqué

Juin 2015. Interdiction des néonicotinoïdes au Québec : Le RNCREQ joint sa voix à celle d’Équiterre, de la Fondation David Suzuki et de milliers de citoyens pour demander au gouvernement du Québec d’interdire l’usage et la vente des néonicotinoïdes Lire le communiqué.

Mai 2013. Opposition au projet de gare à Mirabel : le RNCREQ s'est joint à un grand nombre d’organisations pour dénoncer le gaspillage des terres comme tendance alarmante du développement urbain Lire le communiqué.

Avril 2013. Demande d'interdiction de la luzerne génétiquement modifiée: les CRE se sont joint à plusieurs organismes, dont l’Union des producteurs agricoles (UPA), pour demander au gouvernement fédéral d’interdire l’enregistrement et la commercialisation de la luzerne GM au Canada. Lire le communiqué.

Octobre 2011. Appel à la pérennité du territoire agricole: le RNCREQ s'est joint à d'autres organisations pour lancer un appel contre le gaspillage des terres agricoles  Lire le communiqué.

Septembre 2011. Dépôt d'un mémoire Livre vert pour une politique bioalimentaire: le RNCREQ défend une développement agricole soucieux dela préservation de l’eau, des sols et des espèces animales et végétales, dont dépend l’agriculture elle-même. Lire le mémoire.

Juin 2011. Réaction au dévoilement du Livre vert pour une politique bioalimentaire : le RNCREQ réitère l'importance que le ministère doit accorder au rôle des consommateurs dans la réforme de la politique. Lire la lettre d'opinion

Octobre 2009. Le RNCREQ publie un communiqué sur l'entente conclue avec l'Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA). Ce partenariat favorisera la collaboration en matière de transfert de connaissances pour ainsi favoriser l’application des approches novatrices en matière d’agroenvironnement. Lire le communiqué

Mars 2008. Le RNCREQ diffuse un communiqué suite à la prise de position du ministre Lessard envers le Rapport Pronovost sur l'avenir de l'agriculture au Québec. Le RNCREQ, qui était en faveur de plusieurs recommandations du rapport se voit déçu du sort que le ministre Lessard leur réserve. Lire le communiqué

Février 2008. Le RNCREQ publie un communiqué suite au Rapport de la Commision sur l'avenir de l'agriculture et de l'agroalimentaire québécois (CAAAQ) et constate que l'organisation a bien rempli sa mission en questionnant le modèle agricole actuel québécois. Le RNCREQ salue par ailleurs les recommandations touchant la préservation de l'eau, des sols et des espèces animales et végétales ainsi que les recommandations entourant l'agriculture biologique. Lire le communiqué

 

Retour à la liste