Matières résiduelles

 

La façon dont les Québécoises et Québécois consomment et jettent est un indicateur éloquent de notre mode de vie non durable. La production de matières résiduelles étant directement liée à notre consommation de biens et services, elle-même responsable de la majorité des problèmes environnementaux qui nous affectent, il importe de modifier de façon significative nos modes de consommation. Pour le RNCREQ, il est grand temps de réaliser un véritable virage dans nos habitudes de consommation. En outre, une telle stratégie permettra de véritablement endiguer les problèmes reliés à la gestion d’une quantité de déchets toujours en croissance (autorisation d’agrandissement de sites d’enfouissement, nouveau site, sites illégaux, etc.).

Ainsi, dans une vision de développement durable, le RNCREQ estime que la réduction à la source et le réemploi sont les moyens les plus sûrs et les plus respectueux de nos écosystèmes pour réduire le flux des matières à éliminer.

Consulter notre plateforme Matières résiduelles.

ÉDITORIAL | Le pouvoir de changer les choses... par la poubelle
Par Laure Mabileau du RNCREQ, novembre 2018

Merci à Cascades pour son soutien !

 

Le RNCREQ est membre de Pro-consigne Québec.

Le RNCREQ est membre de la Table de concertation sur la gestion des matières résiduelles de RECYC-QUÉBEC, du Comité conjoint sur les matières recyclables de RECYC-QUÉBEC et du Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets (FCQGED).

 

Responsable du comité Matières résiduelles

Coralie Deny, directrice générale du CRE-Montréal — cdeny@cremtl.qc.ca

 

Interventions

Août 2017. Le RNCREQ, avec la Fondation David Suzuki et Équiterre, a déposé à la Commission Canadienne de Sureté Nucléaire son mémoire sur le Projet d’installation de gestion des déchets nucléaires près de la surface de Chalk River. Parmi les recommandations, les groupes recommandent de refuser catégoriquement l’aménagement du site visé pour enfouir des déchets radioactifs, ainsi que de réaliser très rapidement un plan de nettoyage des marais entourant les Laboratoires de Chalk River et du Lac Perch afin de stopper l’écoulement de produits radioactifs dans la nappe phréatique et dans la rivière des Outaouais. →Lire le mémoire | Lire les recommandations

Octobre 2016. Le RNCREQ se réjouit d’apprendre que le gouvernement annoncera sous peu qu’il procède enfin à la modernisation du système de consigne publique. Une des mesures dévoilées par La Presse , l’augmentation du coût de la consigne, est une très bonne nouvelle car il n’y a pas eu d’indexation depuis 30 ans. →Lire le communiqué

Avril 2016. Pour une deuxième année consécutive, des représentants du Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets (FCQGED), du GRAME, du Regroupement des éco-quartiers et du RNCREQ se sont réunis à Laval ce matin pour une activité de nettoyage en bordure de rue. Leur constat est sans appel : trop de contenants non consignés de verre, de plastique ou de métal ne sont pas réintroduits dans un cycle de production et contaminent par le fait même notre environnement. →Lire le communiqué

Août 2015. L’étude comparative des systèmes de récupération des contenants de boisson au Québec démontre encore une fois que la consigne demeure le meilleur système pour le recyclage des contenants à remplissage unique.→ Lire le communiqué

Avril 2015. Élargissement de la consigne : le RNCREQ soutient la détermination du ministre Heurtel. →Lire le communiqué

Janvier 2014. À l’occasion de la diffusion du documentaire choc LA pouBELLE PROVINCE, le RNCREQ réitère son appui au maintien et à la bonification de la consigne. →Lire le communiqué.

Octobre 2013. À l’occasion de la Semaine québécoise de réduction des déchets (SQRD) le RNCREQ a souligné l’engagement et lapersévérance des CRE dans un communiqué. →Lire le communiqué.

Octobre 2013. Réaction à l'annonce des Rôtisseries St-Hubert d'implanter la collecte des matières organiques dans ses établissements. Le RNCREQ salue l'initiative. →Lire le communiqué.

2013. Participation à la consultation sur la directive pour les plans de gestions des matières résiduelles du MDDEFP.

Décembre 2012. Réaction au maintien du montant de la consigne à cinq cents : le RNCREQ est décu par un tel recul. →Lire le communiqué.

Décembre 2012. Réaction à la publication du Bilan 2010-2011 de la gestion des matières résiduelles au Québec : le RNCREQ estime que la baisse de 13 % des matières éliminées observée depuis 2008 marque une avancée encourageante et démontre que les efforts investis sont profitables. →Lire le communiqué.

4 octobre 2012. Réagissant à l’entrée en vigueur controversée du Règlement sur la récupération et la valorisation de produits par les entreprises, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement (RNCREQ) réaffirme son appui à l’utilisation d’instruments économiques en faveur de la protection de l’environnement et donc au principe de responsabilité élargie des producteurs →Lire le communiqué

13 juin 2012. Suite à l'annonce de Recyc-Québec sur les six grands chantiers que la société d'État entreprend prioriser, le RNCREQ diffuse un communiuqé dans lequel il y voit une confiance renouvelée et une démonstration de pertinence. →Lire le communiqué

10 juin 2012. Dans un communiqué qu'il transmet suite à l'annonce des grands chantiers de Recyc-Québec, le RNCREQ se dit agréablement surpris par l’annonce de la hausse de 5 à 10 cents de la consigne sur les canettes de bière et de boisson gazeuse. →Lire le communiqué

13 septembre 2011. Recyc-Québec et le RNCREQ annonce le renouvellement de leur entente pour une 6e année consécutive. →Lire le communiqué

29 juin 2011. Dans un communiqué qu'il émet, le RNCREQ accueille avec satisfaction l’adoption du Règlement sur la récupération et la valorisation de produits par les entreprises. Loin de la pénaliser, une telle approche stimulera l’industrie québécoise, afin qu’elle devienne leader d’une transformation du modèle économique actuel en faveur du développement durable. →Lire le communiqué

15 mars 2011. Le RNCREQ réagit favorablement à l’arrivée de la nouvelle Politique de gestion des matières résiduelles présentée par le ministre Pierre Arcand. La précédente politique a donné de bons résultats à plusieurs niveaux, mais un nouveau souffle est nécessaire pour poursuivre et accentuer les efforts en vue de gérer nos résidus de manière plus responsable. →Lire le communiqué

2 février 2011. Le RNCREQ dépose un mémoire sur le projet de loi 130, Loi abolissant le ministère des Services gouvernementaux et la Société québécoise de récupération et de recyclage et mettant en œuvre le Plan d'action 2010-2014 du gouvernement pour la réduction et le contrôle des dépenses. Il y présente sa position à l'encontre de l'abolition de Recyc-Québec. →Lire le mémoire

16 novembre 2010. Le RNCREQ diffuse un communiqué dans lequel il accueille positivement l’annonce du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) d’élaborer un programme de certification pour les produits à contenu recyclé. →Lire le communiqué

13 avril 2010. Le RNCREQ dépose un mémoire dans le cadre des consultations particulières portant sur le projet de loi 88, loi modifiant le Règlement sur la compensation pour les services municipaux fournis en vue d’assurer la récupération et la valorisation de matières résiduelles et dans lequel il réitère l'importance à accorder à la réduction à la source. →Lire le mémoire →Lire le communiqué

23 février 2010. Dans le cadre des consultations publiques sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles, le RNCREQ présente son mémoire dans lequel il salue d'abord les recommandations ayant été retenues, mais se montre déçu du peu de place réservée à la réduction à la source. →Lire le mémoire →Lire le communiqué

26 novembre 2009. Le RNCREQ envoie un communiqué soulignant le succès de Nova Envirocom ayant développé une approche d'accompagnement dans le domaine du compostage domestique et auquel le RNCREQ et la FAQDD se sont fièrement associés au démarrage du projet. →Lire le communiqué

 

Retour à la liste